Toute la joie éprouvée ne provient pas seulement des mots, mais aussi du riche silence apaisant et plein de compassion qui emplit les coeurs. Bien souvent, il me semble qu'Emmanuel se sert des mots pour nous indiquer une direction et nous pousser ensuite doucement à aller plus loin qu'intellect et à pénétrer dans le silence et l'intuition de nos coeurs, là où toute séparation s'évanouit et où la connaissance laisse la place à la sagesse. Cette harmonie entre les paroles et le silence, entre la forme et le sans forme, entre les relations et l'unité qui transcende toute relation font partie intégrante de l'enseignement. Emmanuel aborde des sujets tels que la sexualité, l'avortement, les rapports humains, la vérité, les religions et les rituels, les extra terrestres, etc. A ces sujets, souvent accompagnés de réflexions aussi grandiloquentes qu'obscures, il apporte une légèreté et une clarté qui nous ouvrent des perspectives nouvelles et positives. Emmanuel est non seulement un miroir, mais aussi quelque chose d'identique à la conscience humaine.